:: Aurora :: Le Nord :: Le centre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incruste chez une inconnue [Ambroisie]

avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 16:25

Incruste chez une inconnue.
Ambroisie & Odhaire


Putain de merde. Evidémment, EVIDEMMENT, il fallait qu'il pleuve maintenant. Et Odhaire avait horreur de la pluie, surtout qu'il commençait à faire nuit, et qu'il lui restait toute la ville à traverser. Odhaire avait pris l'apparence d'un jeune blond aux yeux bleus. Le parfait aryen s'était-il dit avant de sortir en fin d'après-midi. Et puis il se sentait faiblir, il avait besoin de retirer ce masque et de laisser reposer son pouvoir. Il attendit d'être dans une ruelle bien sombre avant de baisser ses barrières. Son menton carré et ses cheveux bruns prirent de nouveau place, et il soupira, ronchon. Une clope, il avait besoin d'une clope. Il sortit son paquet de sa poche, l'alluma, et s'avança pour s'adosser au mur de la ruelle, la tête tournée vers la route et les lumières de la ville. Les illuminations se reflétaient sur sa cornée, lui donnant mal aux yeux. Alors il se détourna très légèrement, et observa la poubelle en face de lui, débordante de détritus et surtout, puante. Il tira longuement sur la cigarette, et quand elle fut finie : la balancer au sol avant de l'écraser du bout de sa chaussure. Bon, trouver un endroit où passer la nuit. Odhaire jeta un coup d'oeil à l'appartement sur lequel il était adossé. ça va, y en a qu'ont de l'argent pour habiter en plein centre ville, pensa-t-il. Hé bah ce soir, ils vont partager un peu.
Le jeune homme s'enfonça un peu plus dans la ruelle, se mit dans un coin, se concentra, et lentement, il sentit ses membres rapetisser et bientôt il ne fut plus qu'une souris uniformément noire, à peine visible dans la masse de vêtement. Son petit museau rose en ressortit et furtivement, il se glissa dans une brèche dans le mur. L'avantage d'être minuscule. Il traversa le mur, monta aux étages, c'était si simple de se glisser dans l'intimité des gens de cette façon, c'était également terriblement tentant de les voler et de repartir. Mais s'il voulait rester ici pour la nuit, autant qu'il n'ait pas de butin à rapporter, ça allait être compliqué de tout déplacer en étant... une souris.
Nouvelle brèche. Odhaire y entra et se retrouva dans un appartement, plutôt sympa. ça sentait la fille, il le remarqua immédiatement. Bah oui, s'il se transformait en chien il aurait son flaire, alors forcément qu'être une souris avait quelques avantages non négligeables. Maintenant, avoir meilleure allure que ça... L'Irlandais se métamorphosa une seconde fois en... Chinchilla. Un peu d'exotisme pour épicer le tout, au pire il se retransformerait en une quelconque bestiole, de préférence petite... Quoi que, un lion pourrait largement permettre de s'enfuir... Ce n'était pas une mauvaise idée tout ça ! A tester un de ces jours.
Odhaire, désormais couvert d'une moumoute blanche et grise, monta sur le plan de travail de la cuisine (pas vraiment rangé, mais il n'en avait strictement rien à foutre) et fit tomber une assiette de manière volontaire. C'était sa manière de dire "Coucou ! Je suis là ! Voyons si tu m'offres un canapé à moi, faible petite créature, ou si tu préfères me foutre dehors, et dans ce cas là j'essayerais le lion plus rapidement que voulu !" Ah oui, non, Odhaire ne prenait pas vraiment de pincette, c'était certain.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 16/10/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 20:54
Ambroisie laissait son avant bras recouvrir ses yeux. Elle était bien là, tranquillement installée sur son canapé. Toutefois elle devait s'entraîner pour une nouvelle chorégraphie, mêlant toujours ailes et feu. C'était poétique, envoûtant, et les spectateurs en réclamaient toujours plus. Alors elle essayait d'innover autant que possible, se démenant pour être toujours plus sensuelle et captivante. Elle savait y faire, et plaire aux spectateurs était en réalité tout ce qui l'intéresser. Voir les sourires sur les visages, les yeux pétillants des enfants qui n'arrivaient pas à la lâcher des yeux. Oui, Ambroisie aimait cette sensation qui la comblait de bonheur.
Un sourire étira ses lèvres alors qu'elle se redressait, passant une main distraite dans sa crinière pour lui redonner un semblant de discipline. C'est un bruit d'objet brisé qui lui fit dés lors tourner la tête en direction de la cuisine. Installée dans le salon, sa cuisine américaine était visible sans mal de là où elle se trouvait mais impossible d'apercevoir ce qui avait bien pu glisser pour finir par tomber. Non parce que actuellement il n'y avait personne dans son appartement. Sauf peut être un ectoplasme. Ou bien l'homme invisible ? Enfin bref, toujours est-il qu'à l'heure actuelle, il n'y avait rien ni personne.

Basculant son poids, elle posa les pieds au sol et se leva, se dirigeant vers la cuisine où le silence régnait de nouveau. Elle évita bien évidemment les débris de porcelaines, blesser ses pieds qui étaient le centre même de son travail aurait était mal venu. Ses yeux bloquèrent alors sur le plan de travail où trônait plutôt fièrement un petit animal qu'elle reconnu comme étant un chinchilla, en ayant déjà vu dans diverses animalerie. Ses yeux s'illuminèrent alors devant tant de mignonitude et elle fondit littéralement devant la bouille de l'animal, oubliant par ce fait qu'il devait être le coupable de la casse actuelle dont souffrait sa pauvre cuisine.

- Aaaaw. ~ Qu'il est adorable ! Mais comment es-tu rentré chez moi toi ? - questionna t-elle en sachant qu'elle ne recevrait pas de réponse alors qu'elle attrapait son téléphone pour se renseigner sur l'animal.

Et bien oui, il la fixait de ses grands yeux inquisiteurs. Alors elle supposait qu'il voulait bouffer. Aussi partit elle voir ce que mangeait un chinchilla. Les domestiques et les sauvages n'avaient en soit pas du toooout la même alimentation. Le problème c'est qu'elle ne possédait absolument RIEN de ce qui était noté ici. Elle jeta un regard circonspect à la petite bestiole avant de poser ses avants bras sur le comptoir où il se trouvait.

- Désolée petite bestiole, mais j'ai rien pour toi. Ni foin ni une de ces plantes que tu manges à l'état sauvage. - elle soupira - Tu aurais été.. je sais pas moi, un lapin ou un chat j'aurais eu de quoi te nourrir mais là ! -

Elle fourra sa main dans ses cheveux avant de tendre un doigt en direction du chinchilla pour lui grattouiller gentiment la tête. Ses yeux s'adoucirent alors qu'elle contemplait le petit rongeur.


Love u en #CC0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 22/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 23:04

Incruste chez une inconnue.
Ambroisie & Odhaire


C'est bel et bien une femme qui sortit de la pièce adjacente sous les petits yeux scruteurs d'Odhaire. Rousse, aux yeux verts, la taille fine et une démarche dansante naturelle. Tous ses mouvements étaient fluides et gracieux, elle ne faisait aucun bruit en marchant. Le garçon devinait parfaitement un corps à la fois musclé et souple, témoin d'une activité physique dont il ne saurait pourtant pas poser un nom. De la gym, athlétisme ? Quelque chose comme ça, il en était certain.
De ses lèvres parfaites sortit une exclamation de surprise, commune à toute personne faisant face à un animal non identifié dans sa cuisine. Oh oui, il avait de quoi se poser des questions, sur comment il était arrivé. Mais savoir ce qui se cachait sous cette boule de poils ne lui plairait peut-être pas. ça comptait comme une intrusion dans une propriété privée ça ..? Boarf, en soi, maintenant qu'elle l'avait vu et qu'elle ne l'avait pas foutu dehors, c'était comme si elle était d'accord donc... Pas de plainte si ..? Odhaire ne tenait pas à revoir la gueule d'un flic avant au moins trois ans, et trente ans avant de revoir les murs d'une prison. Oh oui.
Quand la jeune femme parla de nourriture, Odhaire eut un froncement de sourcil intérieur qui ne pouvait se voir sur la bouille du chinchilla. Oui, non, il avait déjà dîner, et puis bon, il n'avait pas trop envie de manger du foin ou de l'herbe. C'était sec, non ? Même sous forme animal, il se voyait très mal commencer à manger de la paille comme un cheval. Un bon steack à la rigueur ..! Mais il ne fallait pas rêver non plus. Quelle idée elle aurait de donner un steack parfaitement cuit à un animal normalement herbivore.
L'irlandais renifla le doigt de la propriétaire de l'appartement de son petit museau rose et se laissa gratouiller, c'était pas trop son genre d'accepter des caresses, mais Odhaire devait jouer son rôle. Or un rongeur se laissait caresser, sinon c'était... louche. C'était bien à un moment, mais il n'avait pas l'intention de jouer la poupée toute la nuit, manquerait plus qu'elle essaye de lui mettre des noeuds roses dans les poils, et il se retransformerait sous le champ. Le chinchilla se redressa un peu sur ses pattes arrières avant de sauter du plan de travail. Un peu haut ça mon gros, t'as des petites pattes rappelle-toi de ça, se rabroua Odhaire en sentant que c'était légèrement haut pour ce petit corps. Il traversa la cuisine, puis le salon, avant de sauter dans le canapé pour s'asseoir sur un coussin. La bestiole se tourna alors dans l'angle de la porte pour dévisager la rousse, passif.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caused by Blood  :: Aurora :: Le Nord :: Le centre ville-
Sauter vers: